Et tout ceci
est vrai!

Et tout ceci est vrai, collage de photo de Jean Tinguely, carte postale 1956 Reprograpie : Hans Hammarskiöld

Sur les traces de Tinguely entre Paris, Amsterdam et Bâle

L’exposition à bord de la MS Evolutie, 17 juillet – 26 septembre 2021

Avec ses œuvres cinétiques, l’artiste suisse Jean Tinguely place le mouvement au cœur de son travail et de sa vie. Son manifeste Für Statik – la légende veut qu’il l’ait jeté sous forme de tract au-dessus de Dusseldorf en 1959 – commence d’ailleurs par ces mots : « Tout bouge, il n’y a pas d’immobilité. » C’est en reprenant cette devise que le Musée Tinguely organise l’exposition à bord d’une péniche pour fêter 25 Years of Moving Art.
« Et tout ceci est vrai ! » fait le lien avec les escales qui ponctuent le voyage Museum Tinguely AHOY !, en retraçant la biographie et l’œuvre de Tinguely et en invitant le public à découvrir, dans les 100 m² de la coque du bateau, des photographies, documents, postes d’écoute, films et maquettes. Les visiteuses et visiteurs pourront en quelque sorte remonter le temps et en découvrant l’évolution artistique de Tinguely : depuis les premières expositions dans les galeries parisiennes à la fin des années 1950 jusqu’aux grandes rétrospectives (comme au Lehmbruck Museum à Duisbourg en 1978), en passant par la première exposition monographique au musée Haus Lange à Krefeld en 1960. Pour permettre tout au long du voyage une approche immédiate et sensorielle des œuvres, le musée a créé des maquettes, inspirées des réalisations cinétiques originales de Tinguely. En appuyant sur un bouton, le public peut les faire tinter et grincer, suivre des vidéos et des extraits audio, ou regarder des projections en se laissant bercer.

Expérience interactive

L’exposition comprend une maquette partiel de l’impressionnante machine à dessiner Méta-Matic No. 17, que Tinguely a présentée à la première Biennale de Paris en 1959. Avec la machine à dessiner, alimentée par un moteur à essence, Tinguely a chamboulé devant un large public la relation traditionnelle entre auteur, œuvre et destinataire. Comme l’original, le modèle dans l’exposition gonfle continuellement un ballon jusqu’à ce qu’il éclate dans un bruit de fracas.

La sculpture sonore Mes étoiles – Concert pour sept peintures (1957-1959) se compose de sept reliefs avec différents objets trouvés en verre, tôle ou alu. Dans le même esprit que l’original, les visiteur.se.s du bateau peuvent utiliser une console pour faire tinter des arrangements similaires et s’essayer à la composition de leurs propres mélodies cacophoniques.

En 1960, le succès artistique de Tinguely se manifeste par une première exposition personnelle au musée Haus Lange de Krefeld, qui soulève notamment la question de la production sérielle des œuvres d’art. Dans le catalogue de l’exposition, Tinguely s’adresse directement au public et propose des instructions pour construire le relief Maschinenbild Haus Lange et recréer soi-même une œuvre de Tinguely. Sur le MS Evolutie, on peut voir un relief de cette édition conçu selon ces instructions précisément. L’installation – comme les deux autres postes interactifs sur l’art de Tinguely – a été réalisée par le restaurateur du Musée Tinguely, Jean-Marc Gaillard, l’un des derniers assistants à avoir travaillé avec Tinguely.

Installation view in the exhibition « Et tout ceci est vrai!» © 2021 Museum Tinguely, Basel; photo: Matthias Willi

Installation view in the exhibition « Et tout ceci est vrai!» © 2021 Museum Tinguely, Basel; photo: Matthias Willi

Installation view in the exhibition « Et tout ceci est vrai!» © 2021 Museum Tinguely, Basel; photo: Matthias Willi

Installation view in the exhibition « Et tout ceci est vrai!» © 2021 Museum Tinguely, Basel; photo: Matthias Willi

Installation view in the exhibition « Et tout ceci est vrai!» © 2021 Museum Tinguely, Basel; photo: Matthias Willi

Installation view in the exhibition « Et tout ceci est vrai!» © 2021 Museum Tinguely, Basel; photo: Matthias Willi

Vue d'installation « Et tout ceci est vrai! » © 2021 Musée Tinguely, Bâle ; photo : Matthias Willi

Commissariat de l’exposition : Giorgio Bloch

L’exposition est ouverte à toutes les escales du voyage de 10h à 20h. La visite est gratuite, les billets en ligne peuvent être réservés 2 semaines à l’avance pour l’escale concernée sur le site www.mtahoy.com.

Suite au voyage en bateau, l’exposition sera présentée sous forme élargie du 20 octobre 2021 au 23 janvier 2022 au Musée Tinguely à Bâle.