SOFIA HULTEN
24.1.–1.5.2018

Immovable Object/Unstoppable Force (Skips), 2012, vidéo monocanale, 24 min, Courtesy the artist, Daniel Marzona, Berlin, Galerie Nordenhake Stockholm © Sofia Hultén/2017, ProLitteris, Zurich ; photo : Sofia Hultén

Sofia Hultén. Here's the Answer, What's the Question?

24 janvier – 1 mai 2018

La première exposition de 2018 au Musée Tinguely sera consacrée à des sculptures, installations et vidéos de l’artiste berlinoise Sofia Hultén (née en 1972 à Stockholm). Les œuvres de Sofia Hultén trouvent leur commencement dans des objets trouvés – objets utilitaires quelconques ou matériaux de bricolage. Par des manipulations méthodiques, frôlant parfois l’absurde, elle étudie ainsi les choses marquées par une vie antérieure ou les remanie dans des arrangements nouveaux.

 

Ses interventions en apparence minimes touchent au passé (présumé), à la vétusté et à la dégradation d’un objet et brouillent la chronologie de ces différentes phases. Avec une précision scrupuleuse, l’artiste reconstitue ainsi les traces d’usure d’une commode en mauvais état ou déchiquette de vieux panneaux de bois aggloméré pour leur redonner ensuite leur forme d’origine. Ou encore, avec les éléments tels que l’on pourrait les rencontrer lors d’un match de tennis, elle recrée une situation identique en bordure du terrain pour voir comment il aurait pu en aller autrement. Les décalages auxquels elle soumet les choses s’inspirent parfois des idées imaginaires de la science-fiction, mais renvoient plus souvent encore à des notions de philosophie ou de physique quantique, mettant en question la nature linéaire et constante du temps et de la matière.

© Sofia Hultén/2017, ProLitteris, Zurich ; photo : Trevor Good

Pattern Recognition, 2017, panneau perforé modifié, outils, 180 × 125 × 5 cm chacun, Courtesy the artist, Daniel Marzona, Berlin, Galerie Nordenhake Stockholm

© Sofia Hultén/2017, ProLitteris, Zurich ; photo : Trevor Good

La série de sculptures murales relève du fameux problème de Bongard. Dans les années 1960, l’informaticien russe Mikhail Bongard avait conçu cette énigme comme outil d’apprentissage machine. Cette même énigme est reprise ici sous forme de panneaux perforés.

© Sofia Hultén/2017, ProLitteris, Zurich ; photo : Sofia Hultén

History in Imaginary Time, 2012, cinq éléments de clôture, cinq sweat-shirts à capuches, cinq balles de tennis, vingt  bouts de carton avec colliers de câblage, dimensions de l’ensemble variables/200 × 80 × 80 cm chacun, Courtesy the artist, Daniel Marzona, Berlin, Galerie Nordenhake Stockholm © Sofia Hultén/2017, ProLitteris, Zurich ; photo : Sofia Hultén

Un enchaînement d’événements aléatoires est reproduit selon des causalités différentes.

Dans les mains de Sofia Hultén, des objets banals – une tasse ébréchée, le contenu d’une boîte à outils, un store recouvert de graffitis, un tas de crics usagés – sont autant de questions cruciales posées à un monde matériel qui pourrait bien être moins stable qu’il n’y paraît. Ce jeu avec l’espace et le temps n’est jamais dépourvu d’(auto)ironie et, par ses implications presque mégalomanes, il fait preuve non seulement d’un sens du rythme et de la poésie mais aussi d’un humour absurde. Sensibles aux détails et à ce qu’il y a de grandiose dans l’anodin, les œuvres de Sofia Hultén sont une incitation à s’intéresser de plus près aux choses auxquelles nous ne prêtons guère attention, mais qui marquent pourtant bien notre quotidien.

 

Here’s the Answer, What’s the Question ? est la plus grande exposition personnelle consacrée jusqu’ici aux œuvres de Sofia Hultén ; elle est réalisée en coopération avec la Ikon Gallery, Birmingham (13 septembre-26 novembre 2017).

 

Inauguration le 23 janvier 2018, 18h30

 

Commissaire : Lisa Anette Ahlers

 

 

« Je ne change qu’un élément dans une chronologie normale d’événements. S’il était question de faire un non sens total, on perdrait son intention et sa crédibilité. C’est comme avec le comique de situation qui influence beaucoup mon travail. Normalement, il se produit dans un environnement très conventionnel où tout nous est familier, mis à part un seul élément saillant. Si tout est changé, décalé, ce n’est plus drôle. »

Sofia Hultén

À l’occasion de cette exposition, la Ikon Gallery et le Musée Tinguely publient conjointement un catalogue, préfacé par Jonathan Watkins et Roland Wetzel, avec des contributions de Lisa Anette Ahlers, Chris Sharp, James Langdon et Sofia Hultén. Sofia Hultén. Here’s the Answer, What’s the Question ?, Birmingham/Bâle, 2017, 128 p., Anglais/Allemand, 28 CHF, 

ISBN 978-1-911155-12-6.

Mutual Annihilation, 2008, vidéo à quatre canaux, 85 min 22 sec, commode, 95 x 73 x 50 cm, Berlinische Galerie – Landesmuseum für Moderne Kunst, Fotografie und Architektur, © Sofia Hultén/2017, ProLitteris, Zurich ; photo : Sofia Hultén

Une vieille commode délabrée est ramenée à son état initial : la couleur est enlevée, les parties abîmées sont réparées, le bois est poncé et vernis. Ce processus est ensuite inversé et la commode est remise dans l’état dans lequel elle a été trouvée : repeinte, traitée avec différents outills, aspergée de café, heurtée et rayée.