Nous utilisons des cookies (fournis par des services tiers) afin de collecter et d'analyser les données. Veuillez trouvez ici notre politique de confidentialité.

 

Radiophonic Spaces
Un parcours acoustique à travers l’art radiophonique
24 octobre 2018 – 27 janvier 2019

Exposition en coopération avec l’Université du Bauhaus de Weimar, la Haus der Kulturen der Welt et l’Université de Bâle.

Le projet « Radiophonic Spaces » établit des liens entre les practiques actuelles et historiques, connues et moins connues de l’art radiophonique, permetant ainsi au public du musée tout à fait singulière de les appréhender d’une manière. Parmi les noms actuels ou plus anciens des artistes représentés, citons Antonin Artaud, Samuel Beckett, John Cage, Friederike Mayröcker, ou encore Michaela Mélian et Natascha Sadr Haghighian. Au moyen de casques et de smartphones spécialement programmés, le Musée Tinguely propose aux visiteurs un parcours interactif qui permet, en se mouvant dans l’espace, de déclencher en toute autonomie, comme des « chercheurs de fréquences », les œuvres de 100 ans d’art radiophonique. Cevdet Erek, créateur du pavillon turc à la Biennale de Venise en 2017, a conçu ici une scénographie bien particulière qui favorise l’interaction du son et de l’espace pour pouvoir la sonder intuitivement.

Jean Tinguely, Radio WNYR No. 9, 1962 © 2018, ProLitteris, Zürich

Jean Tinguely, Radio WNYR No. 9, 1962
© 2018, ProLitteris, Zürich

Pendant les quatorze semaines de l’exposition, quatorze unités de programme mettront en lumière les multiples dimensions de la radio. Des offres pratiques, comme la fabrication d’un transistor ( souder une radio ) ou recevoir des ondes courtes du monde entier, enchaîneront avec des ateliers de création pièces radiophoniques et la présentation de pièces en direct. Des balades sonores et des « audiowalks » s’intéresseront spécifiquement à la dimension sonore de notre environnement ; de même seront étudiées la notion de « Natural Radio » – la radio sans appareil – et la question de l’avenir du support ou encore de sa représentation dans les films. Grâce aux radios qui émettront en direct du Musée, la pratique artisanale de la fabrication d’une radio pourra être suivie de très près. Régulièrement, « Radio Tinguely » diffusera des émissions sur ses activités pour constituer des archives sur l’exposition qui pourront être podcastées. Tous les dimanches, une table ronde – elle aussi retransmise en direct – reprendra le thème de la semaine et invitera le public à participer aux échanges.

L’exposition sera accompagnée d’un cycle de conférences de l’Institut für Medienwissenschaften de l’Université de Bâle qui proposera des analyses théoriques et interrogera la pratique quotidienne.

Davantage d’informations sur les unités de programme et la programmation des films seront fournies début juin 2018.

RADIOPHONIC SPACES est un projet de l’Université du Bauhaus de Weimar qui s’inscrit dans le cadre des recherches interdisciplinaires « Radiophonic Cultures – Sonic Environments and Archives in Hybrid Media System » menées depuis 2015 à l’Université de Bâle et l’Université du Bauhaus de Weimar. RADIOPHONIC SPACES sera présenté en trois lieux différents : à l’hiver 2018-2019, le parcours radio aura lieu parallèlement au Musée Tinguely de Bâle et à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin, puis, à l’été 2019, à la Bibliothèque universitaire de Weimar. Ce projet est soutenu entre autres par la Kulturstiftung des Bundes, la Film- und Medienstiftung NRW et le Goethe-Institut.

Direction artistique de RADIOPHONIC SPACES : Nathalie Singer, Université du Bauhaus, Weimar

Directrice du groupe de recherches RADIOPHONIC CULTURES : Ute Holl, Université de Bâle

Responsable du projet au Musée Tinguely : Andres Pardey


Davantage d’informations sous :

>> Kulturstiftung des Bundes

>> Bauhaus-Universität Weimar

>> Haus der Kulturen der Welt
 

En collaboration avec ARD, Deutschlandradio, Österreichischer Rundfunk, Schweizer Radio SRF, BBC, Radio France, Deutsches Rundfunkarchiv, Zentrum für Künstlerpublikation Weserburg, Lautarchiv der Humboldt-Universität zu Berlin, New Radiophonic Workshop, INA/Groupe de Recherches Musicales, Film- und Medien-Stiftung NRW, Goethe-Institut, etc.

Exposition en coopération avec l’Université du Bauhaus de Weimar, la Haus der Kulturen der Welt et l’Université de Bâle. Le projet « Radiophonic Spaces » établit des liens entre les positions actuelles et historiques, connues et moins connues de l’art radiophonique, donnant ainsi au public du musée une manière tout à fait singulière de les appréhender. Parmi les noms actuels ou plus anciens des artistes représentés, citons Antonin Artaud, Samuel Beckett, John Cage, Friederike Mayröcker, ou encore Michaela Mélian et Natascha Sadr Haghighian. Au moyen de casques et de smartphones spécialement programmés, le Musée Tinguely propose aux visiteurs un parcours interactif qui permet, en se mouvant dans l’espace, de déclencher en toute autonomie, comme des « chercheurs de fréquences », les œuvres de 100 ans d’art radiophonique. Cevdet Erek, créateur du pavillon turc à la Biennale de Venise en 2017, a conçu ici une scénographie bien particulière qui favorise l’interaction du son et de l’espace pour pouvoir la sonder intuitivement. Pour accompagner ce projet interdisciplinaire, diverses manifestations sont programmées qui rendront la radio tangible dans toute sa portée, dans toute sa profondeur.